Communiqué des copains : “SCOP TI à la TV ! à revoir sur france4”

Société Coopérative Ouvrière Provençale de Thés et Infusions

 

Bonjour à tous,

Nous vous invitons à découvrir, à partir du lien ci-dessous, un petit reportage sur le thé, réalisé et diffusé dans le cadre de l’émission « On n’est plus des pigeons », sur France 4, lundi 29 février.

Le reportage s’intitule : « Le thé, comment bien le choisir ? ».

Présentation du sujet en début d’émission. Début du reportage (58 :42) :

http://www.france4.fr/emissions/on-n-est-plus-des-pigeons/diffusions/29-02-2016_461897

Au cours de l’émission, qui se veut très didactique avec une portée éducative à l’attention des « pigeons », que sont les consommateurs non-avertis, une journaliste d’investigation s’est livrée à une enquête sur la qualité des thés proposés dans la grande distribution à partir de critères d’analyse permettant de distinguer les produits présents en magasin.

 

Source Twitter : On n’est plus des pigeons.

Il apparait pour cela nécessaire de faire le tri parmi les recettes affichées et la présentation des ingrédients qui composent chacun des produits (l’Origine du thé : Chine, Inde, etc. ; les Variétés de thé : Darjeeling, Sri Lanka, Assam etc. ; la Nature du thé : thé vert, thé noir -obtenu par procédés d’oxydation-, etc. ; la Qualité du thé : thé nature, thé aromatisé). On découvre que la communication des ingrédients, le langage employé, la tournure des énoncés s’avèrent très trompeurs pour le consommateur, voire au contraire très instructifs dans la mesure où ce « double-discours » est motivé par une recherche de profit réalisée par le fabricant. La présence d’arômes doit ainsi être l’objet d’une lecture attentive dans la description des recettes, selon que l’on parle « d’arôme naturel » ou simplement d’une présence d’« arômes » dans les recettes confectionnées. L’absence du qualificatif « naturel » associé au terme arôme signifie qu’il s’agit d’une solution chimique ou synthétique de substitution.

Au cours de cette enquête, visant à déjouer les pièges de cette communication abusive et identifier les bons produits, accessibles au plus grand nombre, la gamme « 1336 » s’est particulièrement distinguée sur le marché de la grande distribution. Il semble que le travail réalisé à SCOP-TI, depuis un an désormais, s’inscrivant dans une recherche de qualité, de transparence et de respect du consommateur, soit reconnu et il est bon de le faire savoir !     A regarder sans modération et diffuser largement autour de vous !!!

noname

 

 

 

 

 

 

 

Et pour ceux qui ne l’aurait pas vu… Nous vous invitons à revoir le reportage diffusé au cours du Journal de 13 heures, sur France 2, samedi 5 mars 2016, consacré à Gaston et Suzanne STEMPF, un couple d’amis retraités qui vit en Alsace et nous soutient depuis des années :

http://www.francetvinfo.fr/societe/je-donne-donc-je-suis-quand-des-particuliers-s-entraident-financierement_1346317.html

Centre-presse.fr : L’hôtellerie peut aussi devenir coopérative

Des marches de découverte ont déjà eu lieu à Châtellerault ou Poitiers.le site d’information Centre-presse.fr consacre un article le 23 février 2016 au processus H2H porté par Ekitour en Poitou-Charente et Hôtel du Nord en Région PACA : “L’hôtellerie peut aussi devenir coopérative.

Une plateforme d’hospitalité coopérative: c’est le projet que mène actuellement Ekitour, spécialisé dans le tourisme coopératif. Un jour, peut-être, on se connectera sur une plate-forme où on pourra trouver un logement chez un habitant, tout en programmant des visites du patrimoine ou chez des artisans à proximité. Lire la suite.

Biba: Explorer, méditer, se dépasser… La meilleure façon de déconnecter, c’est encore de marcher !

Le magazine Biba propose une série de “randos à la cool pour “Explorer, méditer, se dépasser… ” et met en avant, à Marseille, l’escale insolite proposée par l’agence de voyage ChaminaMarseille autrement“, une escale de trois jours chez et avec les hôtes de la coopérative Hôtel du Nord dont une balade en mer.

Marseille veut rentrer dans le TOP 50 mondial des destinations MICE

8892091-14088816Interview de M. Tissot, DG de l’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille

La 5ème édition du MICE Place Méditerranée s’est déroulée mardi 2 et mercredi 3 février 2016, au Palais du Pharo à Marseille. L’occasion pour Maxime Tissot, directeur général de l’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille, de faire un point sur ce segment touristique pour la ville.

 

Lire l’article de Tourmag.com – Edition Groupe/CE :

http://www.tourmag.com/Marseille-veut-rentrer-dans-le-TOP-50-mondial-des-destinations-MICE_a78549.html?utm_medium=newslettergroupesce&utm_source=newslettergroupesce&utm_campaign=groupesce-2016_02_10#

William Kornblum : Letter from Marseille

William Kornblum, professor of sociology at the City University of New York, published a “Letter of Marseille” in the Dissent magazine in January, 2015 and in Courrier International in september, 2015.

He is currently a resident research fellow at the Mediterranean Institute for Advanced Studies, University Aix-Marseille, France. Christine Breton and Christiane Martinez, members of the residents’ co operative Hôtel du Nord,  accompanied him in his discovery of the north districts of Marseilles.

As “urban renewal” threatens to further marginalize the city’s poor, Marseille activists are demonstrating that genuine cultural, environmental, and social renewal can go hand in hand.

Extract : Her approach (Christine Breton), through the Hotel du Nord cooperative, is quieter but hardly lacking in passion. She and her allies invest much of their effort in educating the public about local issues of environmental justice. They find creative ways, like the walking tours, to reach out to the socially isolated residents of the public housing neighborhoods in an effort to enlist local leadership there. Their challenge is great and they approach their work with impressive dedication and proper humility.

Métropolitique : La sociologie visuelle au service de la réhabilitation des « cités »

Dans le prolongement de l’article du sociologue new-yorkais William Kornblum publié dans le Dissent et repris par Courrier International, la revue Metropolitique.eu propose en ligne un article La sociologie visuelle au service de la réhabilitation des « cités » et une vidéo (voir plus bas) sur La Visitation à laquelle participe Christiane Martinez hôte et sociétaire de la coopérative Hôtel du Nord.

Cet article fait référence à l’article de Michèle Jolé,  professeur en sociologie urbaine, paru en 2012  : Hôtel du Nord. La construction d’un patrimoine commun dans les quartiers nord de Marseille.

Le sociologue new-yorkais William Kornblum a rapporté des cités du nord de Marseille des images qui contredisent les stéréotypes de chaos urbain répandus par les médias. Il s’essaie également, vidéo à l’appui, à une contextualisation écologique de ces quartiers, en les resituant dans la topographie générale de la cité phocéenne.